Ouvrages publiés

Publications 2017-2020

N°22 (2019) de la revue reCHERches (PUS) consacré aux jeunes auteurs andalous de la Génération Romero Esteo

Pour en savoir plus > cliquez

Publications 2013-2016 > dans le cadre du programme IDEX "Plateau"

Marionnettes roumaines : rétrospectives, prospectives, sous la direction d'Hélène Lenz, revue reCHERChes N°16/2016

Un numéro monographique sur le théâtre roumain de marionnettes vient de paraître sous la direction d'Hélène Lenz, membre de l'équipe EA4376 C.H.E.R.
Ce volume est le numéro 16 de la revue reCHERChes, 2016 (Presses universitaires de Strasbourg)
Il rassemble les travaux réalisés dans  le cadre du programme IDEX-Plateau et IDEX-Translatio

Téléchargez le sommaire

Les marionnettes de Roumanie et de Moldavie ont une histoire plurimillénaire. Textes, formes, scénographies ont été adaptés à des contraintes religieuses et politiques. Elles ont affronté les pouvoirs, accompagné les commerces, l'invention de fééries sous domination ottomane, dans l'empire austro-hongrois, sous le communisme et au-delà, hors frontières ou à l’intérieur. Leurs tribulations se prolongent aujourd’hui dans les ateliers, le théâtre, le cinéma d’animation.
Avec une pièce inédite et des entretiens, sont réunis dans ce numéro douze articles de spécialistes qui révèlent les virtualités d’un genre non révolu et qui établissent un état des lieux de la seconde moitié du XXe siècle à nos jours.

La phénoménale ventrée du marquis de Ruchestinto, texte dramatique de Euloxio Ruibal > Traduction de Pierre-Jean Lombard, éd. et introduction d'Isabelle Reck



   La phénoménale ventrée du marquis de Ruchestinto, texte 
   dramatique de Euloxio R. Ruibal

   Dans sa version trilingue : galicien, espagnol et français
   Traduction de l'espagnol vers le français par Pierre-Jean Lombard
   Introduction d'Isabelle Reck
   Presses universitaires de Strasbourg
   Collection "hamARTia"
   Série "Textes dramatiques"
   162 p.

   Presses universitaires de Strasbourg





La phénoménale ventrée du marquis de Ruchestinto de l’auteur de langue galicienne Euloxio R. Ruibal est une pièce représentative du théâtre rituel du Nuevo teatro galicien, théâtre de résistance au cours des derniers soubresauts du franquisme. L’auteur y entremêle l’héritage rabelaisien, l’esperpento de Valle-Inclán et la farce du potache Alfred Jarry. Il emprunte à la culture populaire galicienne les manifestations parathéâtrales et les figures du carnaval ainsi que les rituels du deuil (pleureuses et pranto).
Selon le format de cette série "Textes dramatiques", la pièce, publiée dans sa version trilingue – galicienne (1975), espagnole (inédite) et française –, est accompagnée d’une introduction, d’un entretien avec l’auteur et d’une bio-bibliographie.

Pourquoi le théâtre? Source et situation actuelle du théâtre > Sakae Murakami-Giroux et Isabelle Reck (eds Picquier, 2013)

Pourquoi le théâtre? Source et situation actuelle du théâtre
Editions Picquier (Arles)
256 pages
Février 2013

Pour en savoir plus

On s’imagine souvent que le théâtre, dans sa forme occidentale héritée du théâtre antique ou encore dans celles que lui ont données les théâtres chinois et japonais, est une activité culturelle commune à l’humanité. Rien ne serait moins vrai. On trouve dans le monde entier des lieux où, si on y exerce des arts du spectacle, il n’existerait pas de « théâtre » à proprement parler. Les lieux où l’on joue traditionnellement du « théâtre » seraient-ils même, et de loin, les moins nombreux ? Quelles ont été les conditions d’apparition de ce qu’on appelle « théâtre » ?
Chercher des réponses à ces questions revient à réfléchir à l’essence du « théâtre », mais aussi à se demander si ces « théâtres », en fin de compte, ont émergé indépendamment les uns des autres ou non.
Les articles de ce recueil consacré aux théâtres d’Orient et d’Occident tentent de dénouer les fils des influences formelles et des contacts culturel ; certains interrogent surtout les formes hybrides et frontières : entre « performance » et « théâtre », entre liturgie et « théâtre », entre tradition orale et « théâtre » ; d’autres explorent les résurgences et les réélaborations de formes anciennes, pour mieux comprendre la manière dont se construit le creuset identitaire d’un peuple ou d’une nation dans l’espace physique, public et esthétique du théâtre.


Vincenza Perdichizzi et Guido Santato (Université de Padoue)
Vittorio Alfieri
Editions Unicopli
Collection Atlante
Paru en 2013


Vincenza Perdichizzi (EA4376-C.H.E.R.)
L'apprendistato poetico di Vittorio Alfieri
Edizioni ETS
Paru > décembre 2013

 

L'apprendistato poetico di Vittotio Alfieri, par Vicenza Perdichizzi, C.H.E.R.-EA4376 (unistra)

Dopo aver fissato nell’edizione Didot il corpus ufficiale delle sue tragedie, Alfieri scrive la propria autobiografia, incentrata sulla tardiva scoperta e sulla progressiva attuazione della vocazione poetica. L’opera si configura come un’epopea linguistica, il cui protagonista, originario di una regione culturalmente periferica e francofona come il Piemonte, supera le difficoltà iniziali per impossessarsi del toscano e degli strumenti dell’officina letteraria, stabilendo la sua dimora nella patria della tradizione poetica: Firenze. Seguendo le indicazioni della Vita, questo saggio esamina gli anni dell’apprendistato di Alfieri, analizzando i primi esperimenti tragici, «nati in veste spuria», e le traduzioni, le postille, gli estratti editi ed inediti, al fine di ricostruire le tappe del percorso che culmina nella Didot. Lo studio dei poeti del canone (Dante, Petrarca, Ariosto, Tasso), spesso mediato dalla critica settecentesca, si accompagna a quello di modelli rimossi, come Marino, e di antimodelli, come Racine e Metastasio. Sulla composizione della biblioteca interiore di Alfieri, con i suoi scarti e le sue riscritture, agiscono le stesse istanze che permeano la sua produzione tragica, sospesa tra la solennità epica e il ripiegamento lirico, e il suo stile, esito di un difficile compromesso tra equilibrio
classico e dismisura sublime.

 

Publié dans le cadre du programme idEX translatio-EA4376/C.H.E.R.